Haut

Catherine Poncin

  -    -  Catherine Poncin
Série Palimpseste, commande de l’Auberge de l’Europe, Ferney-Voltaire, 2009	© Catherine Poncin / ArtCulture&CO

Série Palimpseste, commande de l’Auberge de l’Europe, Ferney-Voltaire, 2009 © Catherine Poncin / ArtCulture&CO

Série Palimpseste, commande de l’Auberge de l’Europe, Ferney-Voltaire, 2009	© Catherine Poncin / ArtCulture&CO

Série Palimpseste, commande de l’Auberge de l’Europe, Ferney-Voltaire, 2009 © Catherine Poncin / ArtCulture&CO

Catherine Poncin

Catherine Poncin

Née à Dijon en 1953, elle est photographe et vidéaste. Elle vit à Montreuil en Seine-Saint-Denis et à Tanger au Maroc. Catherine Poncin collabore avec la galerie Les Filles du Calvaire depuis vingt ans et continue à travailler aujourd’hui en étroite collaboration avec Christine Ollier. L’ensemble de son oeuvre est déposé au Champ des Impossibles.

La mémoire et l’archive sont les sujets de recherches que l’artiste explore par-delà les frontières. Elle répond fréquemment à des cartes blanches institutionnelles ou privées et mène des travaux personnels au cours desquels elle explore des patrimoines historiques, architecturaux, industriels, littéraires, scientifiques, sociologiques et politiques.

Elle trouve sur les marchés des photographies et albums de famille anonymes, révèle des fonds d’archives, interroge les flux d’images du web. Puis elle duplique et s’approprie ces matières iconographiques. Les créations artistiques qui en résultent se déclinent sous formes de pièces photographiques, livres d’artiste, vidéos, installations, performances, éditions.

Catherine Poncin a travaillé, il y a quelques décades, au Château de Voltaire à Ferney que l’esprit du grand Voltaire à imprégné de ses pas philanthropiques. Dans la série présentée, le végétal a toute sa place et répond à la beauté raffinée du Jardin François dont les couleurs s’accordent avec les tons de leurs compositions photographiques. Le jardin, comme les oeuvres, est à admirer avec une certaine lenteur, une errance littéraire dont les évocations des anciens renvoient à la justesse de leurs idées.

Lieux d’exposition

Jardin François