Haut

Salomé Fauc

  -    -  Salomé Fauc

02.2022 – 03.2022

Salomé Fauc est née 1993 en région parisienne.

Très jeune elle est intéressée aussi bien par les Arts Plastiques que par l’Histoire de l’Art, c’est pourquoi elle a intégré les Beaux-Arts de Lyon dont elle sort diplômée en 2017.

Après un détour par la performance et la vidéo, elle a renoué avec le dessin, medium qu’elle n’a plus quitté. Elle s’attache au grand format, à une forme d’installation-performance où se manifeste son goût pour le all over qui contraint l’artiste, aussi bien que le regardeur, à s’immerger dans un monde qui les englobe nécessairement.

Particulièrement inspirée par certaines architectures – l’orientalisme, le gothique flamboyant, le Rococo, l’Art Nouveau – elle fait des dessins dans lesquels motifs architecturaux et motifs végétaux se mêlent, fusionnent pour ne plus constituer un simple fond décoratif mais devenir le sujet principal, quasi sacralisé.

C’est après avoir lu une citation de Christine Buci Glucksmann « Pourquoi l’ornement est un crime pour Adolf Loos, parce qu’il est trop oriental, trop féminin et trop primitif » qu’elle a décrété que ces trois adjectifs ne fonctionneraient pas comme un repoussoir pour elle mais au contraire dessineraient un horizon à atteindre. Le genre floral, décoratif, déployé à une nouvelle échelle s’impose dans l’espace non plus seulement comme un art féminin mais comme une volonté féministe de défendre des générations de créations.

En 2019, son travail artistique est récompensé par le Prix Fénéon pour l’Art Contemporain.

En 2020, elle a réalisé trois résidences d’artistes de plusieurs mois.

À Château-Thierry où elle a pu réaliser une installation monumentale dans plus de 500 m2 au centre d’art Le Silo U1.

À Ingrandes-sur-Loire où elle a pu travailler la linogravure pour développer son travail dans de nouvelles directions.

Et à Nogent-sur-Seine où elle a pu créer une installation pour et dans les salles du musée Camille Claudel.

Enfin en 2021 le temps d’une résidence à Uzès, elle a pu créer une fresque immersive à l’échelle d’une chapelle de la ville.