Suivez-nous !
Haut

Guillaume Zuili

Exposition Guillaume Zuili au Jardin François ©Olivier Steigel

Exposition Guillaume Zuili au Jardin François ©Olivier Steigel

Exposition Guillaume Zuili au Jardin François ©Olivier Steigel

Exposition Guillaume Zuili au Jardin François ©Olivier Steigel

Rising Sun over Field © Guillaume Zuili

Rising Sun over Field © Guillaume Zuili

Zuili After the Storm © Guillaume Zuili

Zuili After the Storm © Guillaume Zuili

Zuili Car At Dawn © Guillaume Zuili

Zuili Car At Dawn © Guillaume Zuili

Guillaume Zulli


Né en france en 1965, Guillaume Zuili vit à los angeles depuis une vingtaine d’années. En 2017, il est le lauréat du prix Camera Clara qui récompense les artistes qui travaillent à la chambre photographique.

Il est représenté en France par la galerie Clémentine de la Féronnière et l’agence Vu’ (Paris). Après sa résidence dans le Perche, il vient de remporter la résidence de la ville Corbeil-Essonnes 2019 pour l’œil urbain.

En s’intéressant à la technique de la double exposition, il documente Berlin, Moscou, Paris, Prague et Lisbonne, avec un style qui se détache déjà du réalisme. Dans cette même lignée de l’utilisation de techniques argentiques tout à fait singulières, il documente son obsession du mythe Américain. Dans sa série “L.A. Cromos”, il traite les icônes américaines: la Ford 58, Elvis, Coca-Cola…

Il affine en parallèle son empreinte photographique, marchant vers l’abstraction du grain, dans les séries “Smoke and Mirrors” et plus récemment “San Pedro”. Lors de sa résidence au Champ des Impossibles cet automne, le photographe s’est immergé dans le paysage et a produit au fil des mois un ensemble de plus de 100 tirages développés au fur et à mesure du temps passé sur place.

Au-delà des champs, des arbres et des cieux, il a souligné les différents aspects de l’architecture vernaculaire en revisitant les façades et en ployant les perspectives. Captivé par les lumières, les brouillards et les clairs de lune, il donne à voir une vision véritablement originale de ce territoire si pittoresque. L’ensemble s’est complété de portraits issus de cette population néo-rurale implantée au fur et à mesure des dernières décennies. Ces portraits ont été acquis par l’écomusée du Perche.

Lieu d’exposition

Le Jardin François