Haut
© Olivier Steigel

Slow Factory

  -  Slow Factory
Slow Factory

Pensée comme l’un des dispositifs phares de la plateforme artistique du Champ des Impossibles, la Slow Factory a été conçue en résonance à la présence d’artistes importants sur le territoire à partir des années 1950.

Elle se dédie à l’héritage des mouvements artistiques incarnés par Friedensreich Hundertwasser et Piero Heliczer, artistes emblématiques de la Contreculture, de la Beat Generation et de l’Underground.

La Beat Generation et l’Underground “aux champs”

Issus de mouvements urbains par excellence, la présence de ces artistes et de leur entourage à Perche en Nocé est un phénomène artistique et poétique suffisamment singulier pour en souligner l’importance et en promouvoir le patrimoine.

Bien que rarement revendiquée, l’origine binationale (française et américaine) de ces mouvements est unanimement reconnue par les historiens de l’art. En effet, la Beat Generation s’inscrit dans l’héritage direct des avant-gardes françaises dont Dada et le Surréalisme. Ses principaux fondateurs sont souvent francophones (Jack Kerouac), et inspirés par de nombreux auteurs français (Rimbaud, Céline, Artaud…), qu’ils portent aux nues. Raison pour laquelle nombre d’entre eux s’installent au Beat Hotel à Paris à la fin des années 50. Quant à l’Underground, il doit son nom à Marcel Duchamp qui le prononce pour la première fois en 1962.

Hundertwasser et la Contreculture

Friedensreich Hundertwasser (1928-2000), peintre et architecte viennois, acquiert en 1957 un domaine à Saint Jean de la Forêt, domaine qu’il conservera jusqu’à sa mort. Il invite de très nombreux artistes à y séjourner et y peint la plus grande partie de son œuvre. Le caractère précurseur de ses convictions environnementales exprimées par ses expériences architecturales (toits végétalisés…) dès les années 60, croise à l’évidence les préoccupations contemporaines.

Piero Heliczer, la Beat Generation et l’Underground

En 1959, Hundertwasser convie Piero Heliczer (1937-1993), jeune poète de la Beat Generation, à s’installer à Saint Jean de la-Forêt. Heliczer est un compagnon de route d’Allen Ginsberg, William Burroughs et Gregory Corso, qui vivent alors à Paris. Après son départ du Perche en 1960, Heliczer deviendra, à New York, un cinéaste expérimental renommé et l’un des initiateurs du mouvement Underground. Il joue un rôle déterminant dans la naissance du Velvet Underground et collabore avec Andy Warhol à la Factory. En 1967, il acquiert une maison à Préaux du Perche et s’y installe, jusqu’à sa mort en 1993.

Les axes de développement

Un lieu d’exposition permanente et interactive

Les trajectoires de Friedensreich Hundertwasser et de Piero Heliczer seront intégrées à un panorama élargi aux mouvements de la Contreculture, de la Beat Generation et de l’Underground, dans une scénographie interprétative permettant aux visiteurs de se plonger dans les années 50 et 60 à Paris, New York et dans le Perche.

Un centre de ressources destiné aux chercheurs et universitaires

Intégré au sein d’un des bâtiments patrimoniaux du Champ des Impossibles, ce fonds a pour vocation de centraliser, conserver et archiver tous documents relatifs à la Contreculture, la Beat Generation et l’Underground pour les mettre à disposition des chercheurs, et aussi du grand public par une médiation culturelle dédiée.

Des résidences d’écrivains et un prix binational

En lien avec ces mouvements, la Slow Factory organisera des résidences d’auteurs.

Un prix littéraire, visant à soutenir une œuvre poétique écrite en français ou en anglais, sera décerné annuellement.

Une programmation événementielle et de médiation culturelle

Colloques, rencontres,

lectures publiques, poésie, slam

Spectacles & performances

Cinéma expérimental,

Résidences d’auteurs et éditions