Suivez-nous !
Haut
Le Moulin Blanchard © Olivier Steigel

À propos

  -  À propos

Le Champ des Impossibles est un outil de développement du territoire par l’art, la culture, la médiation. C’est une association culturelle au service du public qui a pour mission de soutenir les artistes dans leur création, de conserver leurs œuvres et de les diffuser auprès du plus grand nombre.

Le projet est né de la volonté commune du maire de Perche en Nocé, Pascal Pecchioli, ses adjoints et le conseil municipal, de Patrick Bard, photographe, écrivain et président de l’association Préaux-Patrimoine, et de Christine Ollier, directrice artistique et mandataire de l’association Le Champ des Impossibles.

Notre propos est de créer un outil culturel ambitieux de développement du territoire, un outil qui contribue à le valoriser, à créer du lien social et à attirer des visiteurs. Nous postulons que l’art et la culture peuvent être en même temps un instrument économique de développement et un outil d’émancipation. Qu’ils peuvent créer du vivre ensemble tout en assurant une circulation des idées. Qu’ils ne sont en rien incompatibles avec un idéal d’éducation populaire.

Une initiative concertée, assise sur une structure souple

À l’origine du projet : des citoyens qui s’engagent 

Le désir de Christine Ollier de créer un lieu dynamique de création et de production contemporaine dans le Perche a rencontré la volonté politique de Pascal Pecchioli, associée à celle des Maires délégués de la Commune de Perche-en-Nocé, inscrite au sein de la Communauté de Communes Cœur du Perche. Il s’agit de mettre en place une stratégie de développement du territoire en associant des activités artistiques et culturelles nourrissant le tissu social avec des perspectives économiques et touristiques valorisant le territoire.

Cette rencontre a été rendue possible grâce à la perspicacité de Patrick Bard et de sa profonde connaissance de l’histoire artistique qui s’est développée sur ce territoire. Le dialogue avec Christine Ollier a permis de nourrir le Projet et de lui apporter une assise territoriale. L’étude préalable a révélé que le concept du Champ des Impossibles coïncide idéalement avec les circonstances historiques locales qui contribueront à une réelle valeur ajoutée à la reconnaissance du lieu.

Implantation territoriale favorisant la valorisation de l’offre culturelle et touristique

Le Champ des Impossibles se place idéalement et géographiquement à mi-chemin entre les deux grands sites que sont l’Écomusée du Perche au Prieuré de Sainte Gauburge et la Maison du Parc Naturel Régional du Perche sise au Manoir de Courboyer.

L’implantation du Champ des Impossibles sur le site patrimonial du Moulin Blanchard entouré de 2 hectares situés en bord de route à l’entrée de la commune historique de Nocé complètera l’offre culturelle et touristique et contribuera à la renforcer et à la dynamiser.

Le Perche © Olivier Steigel

Le Perche © Olivier Steigel

Le lieu

Le Moulin Blanchard a été acquis par la Commune de Perche en Nocé, porteuse du projet. En cohérence avec les principes évoqués ci-dessus, fidèle aux préceptes énoncés par Friedensreich Hundertwasser, artiste et architecte, à la mémoire duquel une partie du lieu sera consacrée, les locaux abritant Le Champ des impossibles présenterons une haute valeur ajoutée du point de vue environnemental. Ils doivent également intégrer la notion de « circuits courts » dans les produits utilisés et proposés à la vente.

Le Moulin Blanchard © Olivier Steigel

Le Moulin Blanchard © Olivier Steigel

Le soutien aux artistes contemporains

Le Champ des Impossibles intègre une collection permanente d’art contemporain et de photographie, des espaces d’expositions, un lieu d’accueil d’artistes en résidence, une bibliothèque thématique, un lieu de conservation et un parc de sculptures. Le projet inclut des expositions temporaires et semi-permanentes, des résidences d’artistes, un parcours Art et Patrimoine annuel, des ateliers de pratiques artistiques, des stages, des ateliers d’écritures…

La plateforme artistique proposera au public l’emprunt d’œuvres à travers une Artothèque, ainsi que des interventions extérieures, notamment en milieu scolaire. Le Parcours Art et Patrimoine, intitulé Le Chemin des Impossibles, constitue un outil d’action culturelle privilégié, tout comme les résidences d’artistes.

Guillaume Zuili et Dune Varela, deux artistes en résidence au Champ des Impossibles © Christine Ollier

Guillaume Zuili et Dune Varela, deux artistes en résidence au Champ des Impossibles © Christine Ollier